Un travail de symétrie comme le choix
du reflet d’un regard dans l’eau.

Horus

Horus

C’est dans une éphémère mise en scène cristallisée, échappant à notre perception de l’instant, que l’eau à la frontière de son élément dévoilera notre imaginaire inconscient. Caché dans ce monde insoupçonnable, un étrange peuple inconnu et mystérieux se révèle dans une vérité que l’artiste interroge, et qu’il retient dans un fragment de temps choisi presque imperceptible par la fusion de l’air et de la lumière.

Approfondi dans un travail de symétrie comme le choix du reflet d’un regard dans l’eau, chaque réponse offre à notre inconscient un univers ou l’image vraie ne sera pourtant jamais partagée, tant l’unicité de la perception et de l’interprétation sera propre à chaque spectateur.

Le Peuple de l’eau est un voyage ou se mêle la sensation intuitive confondue dans une perception de vérité, c’est une expérience intime ou la substance fondamentale à la vie dans ce qu’elle est, exprime ce que nous ressentons au delà de notre perception. Comme le miroir de l’âme, son esprit flottant au dessus de l’eau amniotique, nous suggère ses puissances informes et nous invite dans ses vies secrètes.

Chaque portrait nous offre la réalité d ‘une création inattendue
dans une infinité d’énergies et d’ univers.

Sans travestissement, dans une authenticité égale à la matière qui la compose, chaque portrait nous offre la réalité d ‘une création inattendue dans une infinité d’énergies et d’ univers, ou chacun se plaira a deviner le monde qui le satisfait.