Tout commence en musique avec un projet d’album solo en 2004 intitulé “Alwest” accompagné de vidéos aux images oniriques.
Viennent ensuite des rencontres humaines mêlant les deux disciplines pour enfin tomber totalement dans le monde de l’image  en soutenant plusieurs projets musicaux, de spectacles et de danses à la couleur d’un monde où se côtoient le rêve et la poésie.
Dans une recherche ou l’imagination devient une vérité de perception, une rencontre non humaine et improbable naît. Un monde aquatique fait surface : “Le Peuple de l’Eau”.

 

Remerciements : A Franck, pour son aide si précieuse, à Yann et Cécile pour leur grand soutien, à Bruno Depoorter pour sa grande patience, aux gens bizarres que j’aime tant et qui m’apportent toute l’énergie créative, à l’eau pour ce qu’elle est et ce qu’elle transporte de si fort.